A Picture of Timor Leste

Une mise en relation pour un apprentissage entre pairs: Un dialogue entre Belun et Global Participe

Le 8 novembre 2022, le Secrétariat du CSPPS a animé une réunion virtuelle entre deux de ses membres : Global Participe du Congo Brazzaville et Belun du Timor Leste. Cette réunion a été organisée par la CSPPS à la demande de M. Ivan Ngoy Kibangou (Global Participe) afin d'obtenir plus de détails sur des informations partagées dans l'une des mises à jour hebdomadaires de la CSPPS - qui fournit un résumé des activités de la plateforme et est partagé chaque semaine avec les membres de la CSPPS. L'information en question concernait la mise à jour de Belun sur leur examen régulier de la situation sécuritaire au Timor Leste, recueillie dans un document intitulé le système Early Warning, Early Response (EWER, Alerte Anticipée, Réponse Anticipée)

La réunion a été organisée et traduite en direct par M. Noé Montel (stagiaire à la CSPPS). Cette traduction a permis à des partenaires issus de deux contextes linguistiques différents de de dialoguer directement les uns avec les autres dans un processus d'apprentissage entre pairs. Elle a donné aux participants l'occasion de partager une vue d'ensemble de la situation sécuritaire de leurs pays et de réfléchir à leurs différences et similitudes. 

L'objectif principal de cette réunion était que Belun, représenté par M. Luis Ximenes et M. Romaldo Caetano, décrive le fonctionnement du système EWER et partage ses idées et conseils pour que Global Participe mette en place un système similaire dans le contexte du Congo Brazzaville. En ce sens, la discussion a clairement montré les valeurs de l'apprentissage entre pairs, créant un pont entre des partenaires de pays géographiquement éloignés - et séparés par un décalage horaire de huit heures entre Dili et Brazzaville - et les aidant à partager directement leurs connaissances. Cet élément de croisement des expériences a toujours été un motif essentiel de la CSPPS. 

Les points abordés lors de la réunion étaient variés et comprenaient un aperçu historique du système EWER, qui a été créé en 2008 à la suite de la crise est-timoraise de 2006, ainsi qu'une description plus large de son organisation et de son fonctionnement. Sur ce dernier point, plusieurs questions techniques ont été abordées, notamment le nombre de personnes impliquées dans le système, la relation avec les autorités locales/nationales (où Belun travaille en coopération avec la police et les dirigeants politiques), la périodicité de la publication de la revue de la situation ou les implications financières. 

Mr Noé Montel, Mr. Romaldo Caetano, Mr. Luis Ximenes and Mr. Ivan Ngoy Kibangou attending the meeting - November 2022

 

Reconnaissant les différences politiques et sociétales entre le Congo Brazzaville et le Timor Leste, les représentants de Belun ont partagé des conseils sur la manière de transposer un système similaire dans un autre pays, et ont fourni le nom du logiciel qu'ils utilisent pour collecter/croiser les données, les contacts possibles pour obtenir des financements, ainsi que les documents utilisés pour former les analystes. 

Cette réunion a montré qu'il était possible de s'attaquer à l'une des principales difficultés du système international, à savoir la barrière linguistique. En fournissant une traduction en direct, le Secrétariat a assuré un dialogue quasi-direct entre les deux membres, sans interférence. Cette réunion a également ouvert la voie à d'autres discussions entre les deux organisations et pourrait inciter d'autres organisations à proposer ou à s'engager dans des discussions de ce type, ce que le Secrétariat de la CSPPS soutient volontiers. Le dialogue direct entre les organisations de la société civile de différentes régions du monde renforce la cohésion internationale et permet le partage des connaissances : en ce sens, l'apprentissage entre pairs contribue directement à l'objectif plus large de la CSPPS de soutenir la mise en œuvre de l'ODD16.

Noé MONTEL

Partager cet article sur